Accueil du site > Découvrir la ville > A visiter > Autres points de visite

Autres points de visite

Contenu de la page : Autres points de visite

Autres points de visite

Le Château de Portabéraud

Le Château de PortabéraudAncienne place forte de l’Abbaye où Louis XI aurait signé un traité de paix en 1463, devenue gentilhommière au XVIIIe siècle, la propriété comprend le château, la chapelle, les communs et le parc décoré de statues en terre cuite. Le premier seigneur mentionné du fief de PORTABERAUD est Michel MERCIER, Conseiller au présidial de RIOM, au 17e siècle. Son petit-fils Gabriel MERCIER, écuyer, seigneur de la Tour, Lamende et Portabéraud (1716-1793), premier maire de MOZAC en 1791, marié à Jeanne de Fretat en 1751, fait élever sur une construction antérieure le petit château actuel (avec ses dépendances) dit "La Folie Mercier". L’architecte du château serait M. LEGAY, auteur notamment de la fontaine de Ballinvilliers à RIOM. Situé à 150 m environ de l’abbatiale Saint-Pierre, cet ensemble est entouré d’un parc, clos de murs au Nord, à l’Est et à l’Ouest. Remarquables portails en fer forgé.

La cabane des aigueurs

cabane des aigueursElle tient son nom du patois "aigue" dérivé du latin "aqua" : eau. Les cabanes ont été construites au XIXe siècle pour abriter les aigueurs-irrigateurs chargés de surveiller le système d’irrigation et le respect du règlement. En effet, les vannes n’étaient ouvertes qu’à certains moments de la journée et à certaines périodes de l’année afin de répondre aux nécessités des différents métiers se répartissant l’eau : agriculteurs, meuniers, artisans. La cabane permettait d’entreposer le matériel des aigueurs. De dimensions restreintes, elle est construite en pierre de taille et couverte de chute de lave.

La croix Saint-Calmin

croix saint-calminErigée en 1348 pour délimiter les justices de RIOM (Ville Royale) et de MOZAC (Abbaye Royale), elle se situe sur le tracé de l’ancienne voie romaine CLERMONT-BOURGES (Via Claudia).


Les maisons vigneronnes

maison vigneronneLes vieux quartiers de Mozac ont conservé les éléments architecturaux typiques, bien que modestes, de l’habitat traditionnel vigneron. Il faut rappeler que le Puy-de-Dôme est, à la fin du XIXe siècle, le troisième département français pour la production viticole. Caractéristiques de la façade vigneronne : un escalier extérieur qui garantit l’autonomie du logement, accessible depuis la rue ; un rez-de- chaussée destiné aux activités agricoles, avec la cave et la soue (étable du porc) s’ouvrant sous l’escalier.

La maison « Gaby »

La maison"Gaby"-JPEG-110.4 ko
La maison"Gaby"

C’est une maison du XVIe siècle. Sa porte est en arcade moulurée et ses contreforts d’angles sont construits en raison des tremblements de terre antérieurs. Un numéro est peint sur l’arcade de la porte : il s’agissait d’une numérotation globale des bâtiments de Mozac.


Moulin Cheminat

Moulin de Cheminat {JPEG}Il est un des 17 moulins que Mozac possédait en 1789. Il est le seul alimenté par deux ruisseaux : l’Ambène et le Saint-Martin. Il pouvait fonctionner avec un seul de ces cours d’eau ou les deux.


Les remparts

Les remparts-JPEG-156.2 ko
Les remparts

Ils sont probablement romans. L’absence de pierre de Volvic sur les vestiges, longs d’une quarantaine de mètres, permet la datation de cette construction comme antérieure au XIIIe siècle. En 1969, les archères romanes ont été rouvertes.


L’Aqueduc

Aqueduc {JPEG}Il date du XIIIe siècle et servait à l’irrigation des terres du château du Peyroux. Les pierres de tailles présentent des marques de tâcheron.


En images

Télécharger

Circuit découverte de MOZAC
septembre 2011
PDF - 1.6 Mo
Télécharger

retour en haut de page